NOUVELLES DE L'INDUSTRIE

Intéressés par les projets et les activités qui rassemblent l’industrie? 
Abonnez-vous à notre infolettre. 

S'abonner

Eko-Terre se lance dans l’asclépiade

Articles - Image d'intro

La filiale de l’asclépiade connaît un nouveau souffle au Québec

  Depuis un an et demi, cinq personnes travaillent quasi anonymement à Cowansville pour Eko-Terre afin de développer une membrane isolante qui soit 100% naturelle. Et depuis environ un mois, elles y sont parvenues.

« La fibre d’asclépiade est si volatile qu’il faut absolument la mélanger à d’autres fibres pour obtenir quelque chose d’intéressant », explique Ghislain Bouchard, le directeur général de la nouvelle division asclépiade d’Eko-Terre, une entreprise sherbrookoise spécialisée dans le développement durable de fibres textiles naturelles, cultivées et transformées au Canada.

« Jusqu’à maintenant, on utilisait du polyester. Mais notre but, notre objectif ultime, c’était d’arriver à quelque chose de 100% naturel. Depuis un mois environ, on utilise le PLA (polylactic acid ou acide polylactique), qui est à base de fibres de maïs. »

Cette matière, créée à l’origine pour remplacer le plastique, a l’avantage d’être biodégradable.

De nombreux défis
Jusqu’à tout récemment, Eko-Terre se spécialisait dans le textile à base de chanvre. Mais en janvier 2019, son unique actionnaire, Louis Bibeau, a racheté sans tambour ni trompette la faillite de Monark Eco-Fibre, de Granby, et a déménagé les locaux de sa nouvelle division asclépiade dans un entrepôt de Cowansville quelques mois plus tard. [...]

Lire l'article 


Source: La Voix de l'Est, 3 juillet 2020
Photo: Christophe Boisseau-Dion
Légende: Ghislain Bouchard, directeur général 

 

Retour à la liste des nouvelles

© 2020 TechniTextile Québec