NOUVELLES DE L'INDUSTRIE

Intéressés par les projets et les activités qui rassemblent l’industrie? 
Abonnez-vous à notre infolettre. 

S'abonner

Entreprise Prémont lance un masque chirurgical à fenêtre pour aider les personnes malentendantes

Articles - Image d'intro

Conforme aux exigences de la CNESST et de Santé Canada (norme ASTM F2100)

  Entreprise Prémont avait été contactée préalablement par Audition Québec, un organisme qui se veut «le porte-flambeau des personnes malentendantes et devenues sourdes qui [...] utilisent le langage oral comme principal moyen de communication avec leurs interlocuteurs». Cependant, un des associés de l’entreprise, Luc Girard, était déjà sensibilisé au problème que vivent les personnes qui doivent absolument lire sur les lèvres ou voir la bouche des gens pour comprendre ce qu’ils leur disent. 

«Ma fille a un déficit auditif et quand le port du masque a commencé à devenir populaire, ça m’a inquiété de savoir que si son professeur doit porter un masque, elle n’arriverait plus bien à le comprendre. Rapidement, on a commencé à réfléchir, chez Entreprise Prémont, à comment on pourrait développer un masque qui permettrait de faciliter la vie aux personnes malentendantes. Ça a pris beaucoup d’essais-erreur, mais on y est arrivé», a-t-il déclaré fièrement en conférence de presse, mercredi matin. 

Pour mettre au point ce masque, baptisé Humask-Pro Vision, l’entreprise louisevilloise s’est alliée à PolyExpert, de Laval, qui a créé la pellicule plastique qui permet de voir la bouche des personnes qui portent le masque. Selon M. Girard, cette pellicule est antibuée et antireflet. Par ailleurs, elle a été soudée par ultrasons, ce qui assure que le masque demeure hermétique, pour respecter les normes exigées par Santé Canada pour les masques chirurgicaux. 

«Il y a un espace plus grand entre la bouche et la fenêtre, ce qui fait qu’il n’y a pas de barrière au son quand on parle. Et le masque est léger et très mince, tout en étant très efficace en matière de filtration», a-t-il soutenu. 

Ce partenariat a été rendu possible avec l’aide de TechniTextile Québec, qui regroupe les acteurs de l’industrie des matériaux textiles techniques de la province. 

Le Humask-Pro Vision utilise la même technologie et respecte la norme ASTM F2100, exigée par Santé Canada pour qu’il puisse servir notamment dans les hôpitaux et les CHSLD. Les tests pour obtenir cette certification ont été menés par le Groupe CTT de Saint-Hyacinthe, un autre partenariat facilité par TechniTextile Québec. Selon Luc Girard, il n’est pas impossible que ce masque puisse obtenir la certification pour d’autres niveaux de la norme ASTM F2100. 

La production a déjà débuté à l’usine de Louiseville; M. Girard indique que des centres de services scolaire en ont déjà reçu. Des masques ont par ailleurs été envoyés gratuitement à l’école que fréquente sa fille. Entreprise Prémont souhaite automatiser sa chaîne de production pour lui permettre de fabriquer plusieurs millions de Humask-Pro Vision par semaine. L’entreprise a par ailleurs terminé récemment un agrandissement de 8000 pieds carrés de ses locaux. Elle indique être en recrutement de personnel pour répondre à la demande pour ses masques. 

M. Girard promet également que ce masque sera abordable, davantage que ceux du même genre qui sont déjà disponibles sur le marché international.  [...]

Lire l'article 


Source : Matthieu Max-Gessler, Le Nouvelliste, 9 décembre 2020
Photo : Entreprise Prémont


Vous souhaitez vous inscrire à la liste d'attente pour l'achat du Humask-Pro Vision, compléter le formulaire en ligne sur le site Audition Québec

M'inscrire 
 


SUR LE MÊME SUJET

Retour à la liste des nouvelles

© 2021 TechniTextile Québec