NOUVELLES DE L'INDUSTRIE

Intéressés par les projets et les activités qui rassemblent l’industrie? 
Abonnez-vous à notre infolettre. 

S'abonner

Nouvelle de l’industrie

Actualités - Image d'intro

Pour en finir avec la mauvaise odeur de la sueur.

 

Les tissus antisueur actuels sont généralement conçus pour ne pas retenir les molécules responsables des mauvaises odeurs. Mais voilà, leur efficacité est limitée. Une équipe du Centre d’ingénierie biologique de l’Université de Minho, au Portugal, a décidé de changer d’approche en concevant des tissus fonctionnels qui libèrent des fragrances qui masquent l’odeur de sueur. Il s’agit de « protéines multifonctionnelles » qui se lient à des molécules fonctionnelles du tissu.

L’étude portugaise cite une étude québécoise sur les tests de textiles fonctionnels du Groupe CTT. « Comme ce sont des textiles qui ont des fonctions précises, il faut vérifier leur performance », explique Justine Decaens, directrice de l’innovation technologique, textiles intelligents, au Groupe CTT. Ça existe depuis une vingtaine d’années pour les textiles sportifs antimicrobiens, depuis une dizaine d’années pour les microcapsules de fragrances. Le cas le plus courant est de mettre des particules d’argent dans le textile, à cause de leurs propriétés antimicrobiennes. Ou alors des microcapsules qui relâchent le produit. « Habituellement, ce genre de vêtements spécialisés ne peut être lavé que quelques dizaines de fois avant de perdre ses propriétés extraordinaires, selon Mme Decaens, qui est l’une des coauteures de l’étude publiée dans le livre de référence du Textile Institute.

_Lire la suite_

Source : LaPresse.ca, 22 septembre 2019

Retour à la liste des nouvelles

© 2020 TechniTextile Québec