NOUVELLES DE L'INDUSTRIE

TechniTextile est heureuse de relayer les nouvelles de ses partenaires.

Une nouvelle à partager ?  

Écrivez-nous

Vegeto lance un isolant de haute performance fait d’asclépiade

Articles - Image d'intro

Une solution écoresponsable unique pour le marché des vêtements et de l’équipement de plein air

Vegeto, chef de file canadien spécialisé dans la production et la transformation durables de fibres textiles végétales, innove avec le lancement d’un isolant de haute performance fait d’asclépiade. Ce nouveau produit novateur constitue une solution écoresponsable de choix pour le marché des vêtements et de l’équipement de plein air, notamment les manteaux, les gants et les sacs de couchage. 

« Ce nouvel isolant est la réponse à un manque à combler dans l’industrie : un isolant textile à base végétale écoresponsable qui ne fait aucun compromis sur la performance. Notre alternative imaginée et fabriquée au Canada ne recourt pas aux habituelles matières animales ou aux produits dérivés du pétrole et amène un vent de changement pour toute l’industrie du vêtement et du textile » indique Ghyslain Bouchard, directeur général de Vegeto. 
 

La performance pour le plein air

L’isolant textile non tissé laminé est composé d’un mélange de fibres d’asclépiade et de kapok ainsi que d’un biopolymère fait à partir d’amidon de maïs. Les tests réalisés par un laboratoire indépendant (Groupe CTT) confirment les propriétés remarquables du produit comme isolant thermique. En effet, l’indice CLO varie de 2,5 à 4,5, selon le poids des quatre formats disponibles (100 g/m2, 150 g/m2, 200 g/m2 et 250 g/m2).

Cette gamme de poids se prête aussi bien aux températures clémentes du printemps qu’aux grands froids. « L’étude des propriétés des fibres d’asclépiade nous a révélé que sa forme tubulaire en faisait un excellent isolant thermique. Ce vide dans la fibre emmagasine l’air et maintien la température. C’est cette caractéristique naturelle, que les matières synthétiques tentent de reproduire, qui a motivé la création de notre isolant d’asclépiade » explique M. Bouchard.
 

De nature écoresponsable

Dans la sélection d’un isolant textile, les choix sont limités aux isolants synthétiques, principalement constitués de dérivés de pétrole, ou aux matières animales. De sa production jusqu’au terme de son emploi, l’usage de matières synthétiques a des conséquences nocives pour l’environnement. « Pour réduire l’impact en fin de vie du produit, Vegeto utilise des ingrédients d’origine végétale qui se dégraderont en compost industriel au terme de l’utilisation du vêtement ou de l’accessoire » explique M. Bouchard.

D’autre part, la perception des consommateurs sur la fourrure et le duvet évolue. « On ne peut nier l’efficacité du duvet, il est cependant très dispendieux et ne coïncide pas avec un mode de vie végane. Notre isolant a la particularité de combiner la performance avec le respect de l’environnement et de sa faune », mentionne Ghyslain Bouchard.
 

Un produit prisé par de grandes marques de vêtements

Les grandes marques de vêtements emboîtent le pas en intégrant de plus en plus les matières écoresponsables dans leurs collections. « On souhaite collaborer avec des fabricants qui partagent notre philosophie d’affaires. Ce qu’accomplit Vegeto donne le ton dans l’industrie et on espère rallier et inspirer les manufacturiers à sortir des sentiers battus, » déclare M. Bouchard.
 

Investir dans une capacité de production stable

Vegeto — véritable précurseur dans son domaine — a réussi à développer un processus de transformation « de la terre à la fibre » exclusif au Canada afin de répondre à la demande grandissante pour des matières premières vertes.

Les investissements effectués dans la mise au point d’équipements permettent aujourd’hui de transformer la matière végétale en fibres textiles de façon efficace. Grâce à l’expertise technique de l’équipe de Vegeto, l’entreprise est en mesure de fabriquer des mélanges textiles uniques d’une grande performance. Ingénieurs textiles, agronomes et opérateurs de machine travaillent main dans la main pour fabriquer cette nouvelle génération de matériaux soucieux de l’environnement.

« J’ai toujours dit que l’asclépiade était la fibre du futur. On a persévéré dans nos essais infructueux, on a bâti les machines dont on avait besoin pour transformer la fibre. On y a toujours cru et le produit performant qu’on tient aujourd’hui est la preuve que la détermination en valait la peine, » souligne Ghyslain Bouchard.

Bien qu’elle soit omniprésente dans la flore canadienne, l’asclépiade et ses vertus demeurent peu connues. Vegeto collabore avec les agriculteurs canadiens qui souhaitent obtenir une récolte stable d’asclépiade adaptée aux propriétés textiles. Avec la demande grandissante pour la plante indigène, l’entreprise vise à consolider davantage de partenariats avec les cultivateurs pour assurer un approvisionnement à long terme.


Source: Laura Hamel, Vegeto
Photo: gracieuseté

 

Retour à la liste des nouvelles

© 2021 TechniTextile Québec